Photo du mois

Photo du mois, septembre 2017:

Marcelin Flandrin, Ahouach de Ouarzazate, 1930

Art populaire amazigh, " l'Ahouach de Ouarzazate"  est une danse collective très populaire car liée aux cycles des saisons, à la terre et aux cycles de la vie où féminité et fécondité jouent un rôle majeur. Au son de percussions rythmées par un grand tambour, le groupe chante dans un jeu d'appels et de réponses.

2017
août

Jacques Belin, Fantasia, circa 1940

La fantasia accompagne les fêtes les plus importantes (mariages, naissances, fêtes religieuses, semailles, récoltes) et simulent des assauts militaires, pratiqués essentiellement au Maghreb, où elle est appelée « jeu de la poudre » ou « jeu des chevaux ». Elle est parfois exécutée à dos de dromadaire. Lire la suite
juillet

Jean Besancenot. Femme de la région de Taza - Zaïan. 1939

Besancenot arriva au Maroc en 1939 et filma de nombreuses scènes de la vie berbère juive avec Samuel-Aaron Schulmann, dit « Zédé »- 1890-1981-. Il publia ensuite : « Bijoux arabes et berbères du Maroc», « Costumes et types du Maroc ». L’œuvre de Besancenot se trouve principalement à l’Institut du monde arabe à Paris.... Lire la suite
juin

R. Pigneux, Maroc Le désert Circa 1950

Le thème du désert fait partie de la mythologie du voyageur occidental, fasciné par l\\'immensité. De grandes routes caravanières assuraient les communications des hommes, des marchandises et du savoir. Sijilmassa dans le Sud du Maroc était le grand port transsaharien. Etrangement, cette photographie a été prise dans les dunes de Mogador, Essaouira aujourd\\'hui. Lire la suite
mai

Jaques Belin. Champ d'orge dans le Sud. Circa 1940

Jacques Belin a photographié abondamment le Maroc des années 1940-1950 Son regard n'est pas sans rappeler le regard des photographes du groupe "Alliance Photo" qui donna naissance à Magnum: humanisme et respect de la culture de l'autre. Lire la suite
avril

Walter Mittelholzer, Artisan au mellah, 1931

ETH-Bibliothek Zurich. La culture juive est un élément millénaire de la société marocaine. Juifs et musulmans ont cohabité ensemble depuis toujours. A Marrakech, le mellah est le symbole de la présence juive. Walter Mittelholzer, écrivain et pilote suisse, a laissé des témoignages photographiques de grande beauté. A partir... Lire la suite
mars

Jean Besancenot, Femmes Zaïan chantant l'haïdous, 1939

L’ ahidous est  une danse traditionnelle du Moyen Atlas à laquelle participent femmes et hommes des villages, formant des rondes souples et ondulantes, accompagnées de chants rythmés par un instrument de musique, le bendir. Lire la suite
février

Anonyme, Rue a Fez, circa 1926

L’exposition en cours « Maroc, terre du lumière » montre la fascination, pour les Européens qui ont photographié le Maroc, que procure la lumière. Les premières photographies de Fez furent prises vers 1910. C’est aussi à Fez que fut ouvert le premier studio photographique par un Marocain, Joseph Bouhsira.   Lire la suite
janvier

Xavier Salmon. Medersa Ben Youssef. Façade nord ou façade du vestibule dans la grande cour.

Le musée de Mouassine et la Maison de la Photographie organisent, à l’occasion de la parution du livre "Marrakech. Splendeurs saadiennes" par Xavier Salmon, une exposition de photographies de monuments saadiens prises par Xavier Salmon. Lire la suite
2016
décembre

Félix, Le Haut Atlas, circa 1920

Le Haut Atlas est une source de vie et de fascination pour les populations Amazighes du Maroc et les visiteurs : le photographe Thomson en 1878 : ’Voyage au-delà de l’Atlas’, le peintre Majorelle dans les années 1920, René Euloge,  auteur de ‘Cimes et vallées du Haut Atlas’ 1949, font partie de ceux qui ont parcouru et aimé cette magnifique chaîne... Lire la suite
novembre

Anonyme, Les Tombeaux Saâdiens, circa 1926

Les tombeaux Saâdiens de Marrakech impressionnent par la richesse de leur décor. La Maison de la Photographie, en partenariat avec le Ministère de la Culture du Maroc, organise une exposition de photographies et de documents rares sur le site du mausolée et la publication d'un livre: " Les tombeaux Saâdiens", en français et en anglais. Lire la suite
octobre

Jean-Luc Manaud, Gnawa, 1995

La Maison de la Photographie de Marrakech organise une magnifique exposition de photographies réalisées par Jean-Luc Manaud, ‘’Gnawa, sept couleurs de Jean-Luc Manaud’’. En 1995, Jean-Luc Manaud a photographié les rituels et les pèlerinages gnawa et aissawa dans la ville de Tamsloht. Ces témoignages forts, sensibles et rares sont exposés au... Lire la suite
août

Attribuée à Belin, vers 1950

Tous les visiteurs du Maroc sont impressionnés par la richesse de sa vie campagnarde. L’hospitalité y est permanente. Cette photographie de 1950, évoque l’esprit des photographes du groupe « Alliance Photo », qui visita le Maroc en 1936. Lire la suite
juillet

Marcelin Flandrin, Scène de mariage à Fès, circa 1920

La cérémonie du mariage par la diversité culturelle qui se manifeste en fonction des régions, a toujours fasciné les visiteurs du Maroc: ainsi, Eugène Delacroix a peint le thème des "Noces juives", en 1833, thème permanent de la peinture orientaliste. Puis les photographes ont à leur tour illustré les mariages citadins et ruraux, arabes... Lire la suite
juin

Office national du tourisme du Maroc, circa 1960

La guedra est une danse originaire de Guelmim et des pays sahariens. La danse est effectuée par une femme située au milieu du groupe de chanteurs. Elle est à genoux, enveloppée dans une étoffe bleue, et exécute de la tête et des mains la rythmique de la guedra. Lire la suite
mai

Jacques Belin, Gnawa, festival national des arts populaires, Marrakech, circa 1960

Les ancêtres des Gnawas sont d’origine subsaharienne, souvent des captifs Noirs au 16ème siècle, puis le corps des serviteurs royaux au 17ème siècle. La transmission  de cette culture, de cette spiritualité orale, s’est faite de génération en génération, gardienne peut on dire de l’identité culturelle noire du Maroc.... Lire la suite
avril

Jacques Belin, musicienne « tarayst », anti-Atlas

On trouve les « tarwayssin » (sing. « tarayst ») chez les Berbères Chleuh, dans les régions de l’anti Atlas. Danseuses-chanteuses, elles participent aussi aux fêtes privées des villes plus importantes comme Marrakech. Pratiquant différents types de tambour, elles se font accompagner au violon ou à... Lire la suite
mars

La route du Tizi n'Test au cirque de Mouldikht (Haut Atlas ) circa 1940.

Le Haut Atlas est une source de vie et de fascination pour les populations Amazighes du Maroc et les visiteurs : le photographe Thomson en 1878 : ’Voyage au-delà de l’Atlas’, le peintre Majorelle dans les années 1920, René Euloge,  auteur de ‘Cimes et vallées du Haut Atlas’ 1949, font partie de ceux qui ont parcouru et aimé cette magnifique... Lire la suite
février

Fontaine Mouassine, 16ème siècle, circa 1920.

Marcelin Flandrin Fontaine Mouassine, 16ème siècle, circa 1920.   La mosquée Mouassine et ses annexes  furent construites à la fin du 16ème siècle. La fontaine montre combien la dynastie saadienne s’est occupée de sa capitale, elle contient trois grands abreuvoirs à l’usage des bêtes et... Lire la suite
janvier

Flandrin, un père et son fils, circa 1920

Hospitalité marocaine ! Etre invité dans une maison, c’est toujours  un émerveillement. Les photographies de scènes d’intérieur sont rares. Nous sommes  aussi heureux de vous annoncer l’ouverture du Musée de Mouassine, un trésor caché de la médina, dédié aux arts du Maroc. Vous y accueillir est un vœu très... Lire la suite