EN
La palmeraie de Marrakech
Retour

La palmeraie de Marrakech

avril 2016

La palmeraie

Le Kittab al-Istibsar, au 12ème siècle, décrit «Marrakech est la ville du Maghreb où l’on trouve le plus de jardins et de vergers, où l’on trouve le plus de raisins, de fruits et d’arbres fruitiers de toutes sortes… C’est l’olivier qui y domine principalement ».

On pense généralement que les constructeurs de khettaras venaient des oasis sahariennes et que des noyaux jetés ici et là produisirent plus ou moins spontanément la palmeraie de Marrakech, là où la qualité du sol et la proximité de la nappe aquifère leur permet de se développer. C’est pourquoi la palmeraie de Marrakech est un peu une légende vivante, miraculeuse.

La palmeraie est aujourd’hui fragilisée : la rareté de l’eau, le manque d’entretien, l’urbanisation massive, portent des coups fatals à un des joyaux de Marrakech.

Les photographies du début du 20ème siècle montrent à quel point la palmeraie était un symbole de la vie des Marrakchis.