• Photo du mois

    Juin 2018

    Didier Madras. Tatouage, Khemisset, Zemmour. Circa 1950

    Détails
Portraits humanistes du XIXe siècle. Arles - Les Baux de Provence

Portraits humanistes du XIXe siècle. Arles - Les Baux de Provence

Le Maroc à l’honneur au festival d’Arles –Les Baux de Provence

Pour sa 14ème édition, le Maroc sera solidement représenté au festival des Baux de Provence, dirigé par Bruno Rédarès.

Le Festival a lieu du 08 au 18 mai 2014.

 

"Portraits humanistes"

Fin XIXème - Début XXème "

La Maison de la Photographie de Marrakech

La Maison de la Photographie de Marrakech présente une quarantaine de portraits humanistes de la période 1880-1940,.Lorsque la photographie apparait en 1839, le Maroc n’est pas une étape obligée du Grand Tour. Le pays reste une terra incognita. A l’exception des missions archéologiques d’Henri de La Martinière, à Volubilis, en 1884 -1888, les premiers ateliers photographiques s’installeront à partir des années 1870 à Tétouan et Tanger : Cavilla, les Lévy, sont parmi les plus prolifiques. L’ethnographie et l’exotisme sont encore mêlés dans une « fascination marocaine ». La communauté juive, plus ouverte, donne l’occasion de portraits de grand intérêt où le regard des opérateurs croise le regard des personnes photographiées, la population arabe est plus souvent le sujet de photographies indirectes : scènes et genre, paysages…

Les photographies présentées ici sous le titre : «  Maroc multiple, terre de partages » sont donc des dessins de lumière, de véritables trésors iconographiques.