• Photo du mois

    Juin 2018

    Didier Madras. Tatouage, Khemisset, Zemmour. Circa 1950

    Détails
Ayadi, El Retour

Ayadi, El

« Les Rahmna ou Rahma, fraction des Aïad, appartiennent au groupe Aâthbedj, de la famille des Hilal-ben-Amer. Tous guerriers, ils envahirent la Lybie et se répandirent jusqu’au Niger au XIème siècle. Alléchées par l’espoir d’un considérable butin, les aventurières tribus hilaliennes s’élancèrent à la conquête du Maghreb. Bientôt, une conquête définitive les installa en Tunisie et au Sahara. Une première invasion, vers 646-648, en Ifrykïa, après une longue et pénible marche dans le désert, dut renoncer, mais une quatrième invasion, vit l’installation définitive des Rahmna. Dès l’évènement de la dynastie alaouite les Rahmna furent érigés en tribu makhzen, ce qui ne les empêcha pas de se rebeller à la moindre occasion et partout de se voir infliger, après répression, force contributions de guerre. Conformément à la coutume les chefs de la tribu, sous le titre héréditaire de cheïkh, comptèrent parmi les notables les plus autorisés. Ce fut en vertu de cette considération qu’un commandement régional fut dévolu aux aïeux du kaïd El Ayadi ; le premier d’entre eux, de qui la tradition retrace la vie fut : cheïkh Abd Allah ben Abderrahmane, vers 1685 ». D’après Gouvion, « Livre Des Grands Du Maroc » pp. 374-376 Mots clés: Ayadi El , Rahmna.